Erratas Laelith 20 ans après

ERRATAS LAELITH 20 ANS APRES

Voici quelques errata du Laelith 20 ans après présentés par Fred Vinzent.
La liste n'est pas exhaustive mais devrait déjà apporter plus d'éclaircissement sur tous les oublis et bugs de mise en page de ce magasine.

Uniformes des corps d'armée

Les uniformes des différents corps d'armée sont passés à la trappe, rien de très déterminant mais les voici tout de même :

La Flotte : Uniforme & couleurs : Livrée Bleu marine, galons d'argent, casque de coquillage, armure d'écailles, boutons de nacre.
La Nuée : Uniforme & couleurs : Livrée Bleu ciel, galons blancs, chapeau au bord relevé sur un côté, piqué d'une broche représentant une aile d'argent.
Les officiers ont leur couvre-chef surmonté d'un panache blanc (une plume de kourikour, une sorte d'autruche d'Agramor).
La Flamme : Uniforme & couleurs : Livrée Vermillon, galons jaunes, fouragère dorée.
La Troupe : Uniforme & couleurs : Livrée Ocre, galons noirs, chapeaux à large bords de couleur brune.
La Garde Pourpre : Uniforme & couleurs : Pourpre, galons Or et Argent.
Le Génie magique : Uniforme : Noir , galons gris.
L'Ælith du Peuple (devenue la Garde Citadine) : Uniforme: Capotte Vert sombre, galons rouges.

Mise en page

- page 11 : note de marge, la confrérie de l'Intime Quintessence est un corps d'armée à part entière qui aurait mérité un titre en gras et vert.
- page 11 : idem pour les divins magistrats.
- page 12 : idem pour le paragraphe "les éventrées des étables"
- page 13 : le paragraphe consacré à l'Intime QuintEssence (l'orthographe est la bonne) aurait dû être mis en exergue, ce nouveau concept ésotérique révèle que la population laelithienne est en fait au dessus du culte tétra élémentaire.
- page 24 : les Ruines du Maucastel devraient avoir un titre bleu et gras

Chaussée du Lac

La Rue des Abattoirs : Le quartier des abattoirs est très mal fréquenté et sa rue éponyme est, de nuit, carrément dangereuse.
La Guilde d'assassins du Poignard Sanglant y aurait son quartier général. A bon entendeur salut...

Le Port de Pêche : C'est le village de jonques des pêcheurs de Laelith. Véritable quartier flottant autonome, on peut s'y nourrir, s'y vétir et s'y loger sans être obligé de retourner à terre.
On y trouve d'excellents restaurants de fruits du lac, pour la plupart aménagés dans des péniches, amarrées à quais.
Si vous devez faire des emplettes dans le coin, faites vous accompagner par un pêcheur de la confrérie, c'est plus sûr...
Un marché à la criée a lieu chaque matin sur la place du port, après le retour de pêche.

La Lamproie Facile n'existe que sur la Chaussée, elle réapparait par erreur sur la Main qui Travaille.

Temple du Crâne : Marbre Saint gris est un parent de la marquise du même nom (Galèna Sardoine dans la galerie de portraits)

Mère Agathe est une gynélithe (voir Casus Belli n°7 sur les modes de contamination de la Lythre)

La Main qui Travaille

Le journal l'Immanité est le premier hebdo-parchemin de la Ville Sainte, il s'appelait anciennement le Salam-Matin (des confusions ont été faites entre les deux noms).
Eliminer les allusions au Salam-Matin disséminées ailleurs.

La description de 2 PNJ a disparu dans les limbes :

Gildas Elnor, grand maitre de la Guilde : Chacun s'accorde à reconnaitre qu'il est le plus grand doyen depuis la fondation de Laelith. Agé d'une bonne soixantaine d'années, c'est un homme grand et osseux à la calvitie presque complète et à la collerette de barbe blanchie. Particulièrment intelligent et commerçant diplomate hors-pair, il ne parle jamais beaucoup. Gravement marqué par le Soulèvement du Cloaque, durant lequel il a perdu son bras gauche et son meilleur ami (accesoirement son garde du corps Ergalth), il s'est totalement retranché dans l'univers des chiffres et des valeurs. Mais s'il est respecté de tous, de nombreuses rumeurs lui prêtent trop de rapports avec le monde du crime. Gildas Elnor est-il le fameux Roi des Caves, maître secret des guldes de l'ombre ?

Siglide Ariolpe : Cet homme obèse supervise l'ensemble de la comptabilité de la Haute Guilde. Sa barbe fournie ne fait que renforcer l'aspect joufflu de ses traits. Pronfondément croyant, Sigilde passe énormément de temps au Poisson d'Argent pour des ablutions sacrées. Gildas n'est pas dupe, il sait que Silglide est un agent d'Ichtys Lorelei et il s'en méfie.

Le Nuage

Le Temple du Nuage (un petit texte a disparu) :
La Bulle du Pape de l'Air...: Le Cardinal Asthméther fait connaitre ses directives publiques par un message sonore, contenu dans une Bulle, qui flotte jusqu'à son destinataire. Cette bulle est d'autant plus grande, que le message est enregistré fort et qu'il doit être entendu par beaucoup de monde à la fois.
Parfois, la petite sphère tensio-active contient une remontrance ; les moines avec malice ont appelé ça : " se faire passer un savon " ... Les mêmes plaisantins s'amusent de temps en temps, à bloquer le message flottant, retardant ainsi, la corvée commandée. On dit de ces tires au flanc, qu'ils " coincent la bulle " ...

page 48, note de marge :
le paragraphe sur la vieille brume doit être terminé par les 4 lignes terminant par erreur le paragraphe consacré au terme Soupirant :
"...et sont piègés dans de grandes voiles étendeus à cet effet. L'eau des nuages, planant au dessus de la terrasse, termine de composer le breuvage."

Le Chatiment

Le texte "D'une folie à l'autre" devait faire partie des secrets du MJ ; en voici par ailleurs une version plus orthodoxe avec la nouvelle mouture :

Si l'on admet la thèse comme quoi ce ne sont pas les dieux qui ont créé la toute première cité, mais le Cosmolithe, le Châtiment peut s'expliquer d'une toute autre façon. Dans cette optique, ce ne sont pas les humains qui étaient visés pour une quelconque faute, mais le Cosmolithe lui-même, dont les dieux avaient évidemment connaissance

Tant que le Cosmolithe se borna à construire une ville, à y attirer les humains, et à inciter ces derniers à communiquer spirituellement par l'intermédiaire du temple, les dieux n'eurent qu'à se féliciter. Les humains ignoraient l'existence du Cosmolithe , et les dieux étaient donc les seuls bénéficiaires de leurs cultes. Mais le plan de l'Entité lithologique ne s'arrêtait pas là. Il voulait autre chose. Quoi exactement ? Davantage de communion, de communication, être reconnu pour lui-même ? Toujours est-il que les dieux en prirent ombrage, à tort ou à raison. Comme c'était dans les pierres du temple que les lithites (les sous-unités du Cosmolithe) étaient les plus nombreux, c'est là que les dieux choisirent de frapper. Peut-être eurent-ils alors la main un peu lourde, mais c'est une autre histoire.

Les Lithites furent "choqués", au sens mental du terme, perdant une grande partie de leurs pouvoirs. Incapables de reconstruire la cité directement, ils durent faire appel aux humains par l'intermédiaire du Lithoracle (aujourd'hui mort mais dont le rôle est tenu par Sven le Nain lithomorphé). Voilà du moins pour ce qui concerne les lithites éparpillés çà et là dans la cité. Pour les lithites du temple, ce fut par contre beaucoup plus grave.

Il faut comprendre que ce qui caractérise les lithites , c'est essentiellement la Conscience. Physiquement, ils ne sont rien que de la pierre. Or, quand une conscience est gravement choquée, cela se manifeste par de la folie. Les lithites du temple devinrent fous à lier. Et comme la terrasse du Châtiment fut construite avec ces pierres, c'est toute la terrasse qui ne fut qu'une effroyable schizophrénie. Rien d'étonnant alors à ses délires et ses dédoublements.

Aujourd'hui, il est clair qu'il se passe quelque chose avec les pierres, tant dans la cité même que dans ses environs. La matière se met à réagir bizarrement. Les lithites de la Terrasse du Châtiment se sont vraisemblablement remis de leur choc, et sont en train de reprendre leur plan initial.

Est-ce à dire que l'on est à l'aube d'un nouveau Châtiment ? Et qu'en est-il de la terrasse du même nom ? Est-elle réellement en voie de guérison ? Il ne faudrait pas en être si sûr. Elle semble certes s'être assagie, ouvrant son sein aux étrangers, tout en installant ses petits ailleurs. Mais s'il s'agissait d'une folie encore plus grave ? Non plus une folie de délires et de convulsions, mais de vengeance sinistrement préméditée ? En un mot, de définitive paranoïa ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site